Vous avez envie de donner un coup de neuf à une pièce, à votre façade, mais vous hésitez sur la technique à adopter ? Pour procéder, vous aurez recours à différents outils : rouleau, pistolet à peinture, pinceau, à choisir en fonction de l'effet voulu et de la technique adoptée.

Voici un petit panorama des 9 techniques de peinture accessibles à tous les particuliers pour connaître : le type de peinture à choisir selon la pièce à peindre, le matériel nécessaire à leur application et le budget à prévoir.

Lancez-vous sans stress !

Les peintures classiques : quelle finition ?

Il existe deux grandes catégories de peinture : la peinture à l'huile et la peinture à l'eau qui se déclinent dans des finitions différentes, à choisir selon le type de pièce que vous peindrez.

La peinture mate est facile à appliquer, ne reflète pas la lumière, mais est salissante et sensible à l'humidité. On la choisira donc pour le salon, la chambre ou les plafonds. On évitera de l'utiliser dans une cuisine ou une salle de bain.

La peinture satinée est à mi-chemin entre la peinture mate et la peinture brillante, elle reflète légèrement la lumière. On l'utilisera de préférence dans le salon, et même dans la cuisine et une chambre d'enfant puisqu'elle est lessivable, contrairement à la peinture mate.

La peinture brillante réfléchit la lumière. Elle est lessivable et résistante à l'eau, c'est donc la peinture idéale pour la salle de bain. Difficile à appliquer, elle révèle tous les défauts d'un mur, il faut donc le préparer parfaitement avant de l'appliquer. Vous la trouverez essentiellement en peinture à l'huile, donc chargée en produits et résines toxiques. Aérez parfaitement votre pièce lorsque vous la peindrez !

La peinture laquée est ultra brillante, avec un effet presque miroir. Elle ne tolère aucun défaut, et vous ferez appel à un professionnel pour peindre une pièce avec finition. En effet, sa mise en œuvre requiert des connaissances techniques approfondies.

Les peintures murales se posent à l'aide de pinceaux et de rouleaux. Vous pourrez également utiliser un pistolet à peindre en prenant toutes les précautions d'usage.

Le prix de revient d'une peinture classique varie de 5 € à 40 € par m² selon sa qualité, du premier prix à la peinture haut de gamme. Les travaux de peinture effectués par un professionnel, reviendront à environ 35 € par m² pour les murs et il faudra prévoir un supplément de 10 % pour une peinture sur le plafond.

Consulter la fiche pratique Ooreka

Enduit béton : pour un effet bétonné !

Il s'agit d'un produit épais qui ne s'applique pas au pinceau, mais au rouleau nid d'abeille ou à la taloche, et on parlera plutôt d'enduit béton. Vous choisirez par exemple cet enduit pour les murs d'une pièce à vivre pour lui donner une allure loft industriel.

Quelques étapes doivent être respectées pour poser ce type d'enduit.

  • Vous commencerez par appliquer une sous-couche à la brosse, nécessaire pour une accroche parfaite du produit sur vos murs.
  • Vous appliquerez ensuite l'enduit puis son baume de finition, pour obtenir un effet mur béton au coloris plus ou moins sombre selon la nuance choisie.

Cette application ne demande pas une connaissance technique approfondie et est à la portée d'un bricoleur moyen. Le nettoyage des outils utilisés est facile, il s'effectue à l'eau.

L'application d'un béton par un professionnel vous coûtera environ 60 € par m². Le coût de revient d'un enduit béton minéral est de 35 € par m² en prenant en compte tous les produits nécessaires à sa préparation et à sa finition.

Lire l'article Ooreka

L'enduit tadelakt : pour une pièce humide

Il ne s'agit pas ici du véritable tadelakt marocain en deux couches, réservé aux professionnels aguerris, mais bien d'un enduit facile à appliquer par un particulier.

Il se pose en deux passes, de préférence à la taloche inox.

  • On pose d'abord une première couche qu'on laisse sécher 24h.
  • On applique ensuite la seconde couche.
  • Lorsque cette seconde couche commence à sécher, on la lisse en appuyant sur la taloche assez fort, de façon à imiter le lissage traditionnel par galet.

Une finition permet de faire briller cet enduit et de le protéger contre l'humidité. Vous l'utiliserez dans une salle de bain, y compris dans la douche.

Son coût de revient est de 35 € par m². L'application d'un véritable tadelakt traditionnel par un artisan revient, quant à lui, à 120 € par m².

Lire l'article Ooreka

La peinture décorative à effet

Sablée, brossée, métallisée, velours ou pailletée, imitant la pierre ou la terre, la peinture décorative donnera une réelle originalité à vos murs. Elle offre à vos murs de la matière, du volume, des reflets et de la couleur, selon le type que vous choisirez.

Elle s'applique le plus souvent en une seule couche après la mise en œuvre d' une sous-couche spécifique. La pose s'effectue grâce aux rouleaux et aux pinceaux dont les effets permettent de ne pas avoir à faire un travail trop méticuleux. Le dessin obtenu sur vos murs dépendra de votre inspiration et de l'ampleur de vos gestes.

Elle est idéale dans les pièces de passage car les retouches sont faciles à faire et se fondent immédiatement avec la couche d'origine.

Son coût de revient varie de 5 € à 15 € par m², et son application par un professionnel vous coûtera environ 40 € par m² .

Lire l'article Ooreka

La peinture à la chaux

Utilisée depuis des millénaires, la peinture à la chaux est composée de chaux, d'eau et de pigments naturels. Ce sont ces derniers qui apportent sa teinte à la peinture. Elle existe dans de nombreuses nuances qui se marient à tous les intérieurs.

Vous l'utiliserez dans toutes les pièces de la maison, y compris dans la salle de bain, à condition de lui appliquer une finition pour la préserver de l'humidité. Écologique et antibactérienne, vous la choisirez en finition rustique si vos murs sont irréguliers car elle camouflera leurs imperfections.

Son prix de revient est d'environ 5 € le m² si vous le faites vous-mêmes. Comptez environ 35 € le m² si c'est un professionnel qui s'en charge.

Lire l'article Ooreka

Les peintures à usage spécifique

Ce sont des peintures que l'on utilise généralement sur une petite surface : un pan de mur, une porte ou un placard et rarement sur un mur entier.

Il en existe deux sortes particulièrement répandues.

  • La peinture à tableau, que l'on trouve dans différentes couleurs. La noire et la verte sont les plus utilisées, mais elle existe également en rose, bleu ou jaune si vous souhaitez une teinte plus originale.
  • La peinture aimantée, qui transforme vos murs en surfaces aimantées. On l'applique en plusieurs couches successives pour un résultat fiable (minimum deux couches) et on la recouvre avec une peinture classique, voire une peinture à tableau.

Après avoir délimité une zone à peindre grâce à un adhésif de masquage, on appliquera ces peintures particulières au rouleau en croisant bien les passages. Il faudra deux ou plusieurs couches pour un résultat parfait surtout en ce qui concerne la peinture magnétique.

Le prix de revient est de 3 € par m² pour la peinture à tableau et de 7 € à 10 € par m² pour les peintures magnétiques.

Lire l'article Ooreka

Les peintures extérieures à l'eau

Bien entendu, il n'y a pas que l'intérieur de votre maison qui requiert vos soins. Les peintures extérieures doivent également être régulièrement rénovées afin de conserver l'esthétique de votre façade et ses qualités d'étanchéité. Les peintures extérieures en phase aqueuse (à l'eau) sont nombreuses.

Les hydro pliolites® sont des peintures microporeuses idéales pour la rénovation, même quand la façade est en mauvais état. Mais vous ne pourrez pas les appliquer sur les Revêtements Plastiques Épais (RPE). Leur application est très facile, leur odeur est peu forte et les outils utilisés se nettoient à l'eau.

Les polysiloxanes sont étudiées pour les conditions extrêmes et hautement hydrofuges grâce au dérivé de silicone présent dans leur composition. Elles offrent une protection renforcée contre les salissures. Utilisées pour une rénovation, elles protègent et laissent respirer les supports anciens. 

Les pures acryliques sont microporeuses et compatibles avec toutes les anciennes peintures. D'une application facile, elles dissimulent le faïençage. Elles sont d'un très haut rendement, ont une odeur peu dérangeante et les outils se nettoient à l'eau. 

Les acryliques épaisses sont à privilégier pour les murs fissurés et les anciens crépis. Épaisses et souples, elles permettent de cacher les fissures.

Les peintures à la chaux sont utilisées surtout dans les régions méditerranéennes, elles donnent un aspect mat et doux aux façades tout en les laissant respirer. Elles assainissent naturellement l'atmosphère, régulent l'humidité et protègent contre les insectes. Non lessivables, leur principal défaut est qu'il est nécessaire de les refaire tous les ans sauf à les mélanger avec un fixateur adapté comme par exemple la caséine.

Les peintures de façades coûtent de 2 € pour un produit que vous appliquerez vous-même et à partir de 35 € par m² pour une application professionnelle.

Lire l'article Ooreka

Les peintures extérieures à l'huile

On les utilise pour les façades mais également pour repeindre les boiseries extérieures, portes d'entrées en bois ou encore les portails.

On distingue deux grands types de peinture extérieure à l'huile.

  • Les pliolites qui contiennent des solvants et sont adaptées à la rénovation. Le gros inconvénient des pliolites réside dans le fait qu'elles ne se posent que sur des murs bien lisses et ont une très forte odeur.
  • Les peintures bio sont destinées aux maisons bardées de bois, et sont composées d'huile de lin cuite ou crue, de pigments, de charges minérales. Très utilisées dans les pays nordiques, elles ont un pouvoir de protection élevé.
Consulter la fiche pratique Ooreka

Les outils pour peindre

Selon le type de peinture : à l'eau ou à l'huile, et son épaisseur : fine ou visqueuse, vous pourrez travailler avec différents outils qui vous faciliteront les choses et vous feront gagner du temps.

  • Le pinceau est utilisé avec tous les types de peinture. Il permet un travail de précision, ce qui en fait l'outil idéal pour les endroits difficiles d'accès.
  • Le rouleau est réservé aux grandes surfaces. Vous l'utiliserez avec des têtes de différentes qualités en fonction du type de peinture (à l'eau ou à l'huile) et de l'effet que vous voudrez donner à vos murs.
  • Le pistolet à peindre permet de peindre rapidement et dans des endroits peu accessibles ou des objets peu pratiques tels que les radiateurs ou les grilles. Il existe en version manuelle ou électrique. La peinture doit être légèrement plus liquide que celle appliquée au pinceau ou au rouleau car elle est pulvérisée, il vous faudra donc la diluer en ajoutant 5 à 10% du diluant préconisé sur le pot.

N'hésitez pas à vous équiper au mieux, évitez les outils premier prix. Les pinceaux et rouleaux peuvent perdre leurs poils et abîmer un travail soigneusement effectué. Un pistolet à peindre électrique tombant en panne au milieu d'un mur représente des heures de labeur perdues à recommencer. Un matériel de qualité, que vous nettoierez soigneusement après usage, vous accompagnera pendant des années.

Consulter la fiche pratique Ooreka

Ooreka vous en dit plus

Si vous avez envie d'approfondir vos connaissances sur les travaux de peinture avant de vous lancer, notre guide de la peinture et notre guide des murs vous seront d'une grande utilité. Si votre plafond fait grise mine et que vous ne savez pas trop comment le restaurer, vous pourriez également être intéressé par notre guide du plafond

Lorsque vous aurez fini de peindre vos murs, vous aurez peut-être envie de poser du papier peint, refaire le sol à l'aide de notre guide des sols en pierre et en béton, notre guide de la moquette ou encore, notre guide du parquet.