Sommaire

Une patine murale se travaille par l'application en transparence sur un fond de couleur unie d'une peinture diluée ou d'un glacis (mélange de pigments et de liant à l'eau ou à l'huile). Cette technique permet d'obtenir des effets de matière propres à l'outil ou au procédé d'application employé.

Parmi les différentes techniques de patines murales, comme la technique à l'éponge, au spalter ou au chiffon, la peinture au gant est la plus simple et donc la plus accessible à tous. C'est la solution « facile » pour aller vite et raviver vos murs. Cependant, il est bon de suivre certaines recommandations pour éviter un effet qui peut être grossier et décevant.

Voici plus précisément comment peindre au gant.

1. Préparez le fond pour la peinture au gant

Votre peinture (ou patine) au gant peut être réalisée sur des fonds présentant différents états de surface et se travaille selon chaque cas.

Couleur de fond

  • Sur fond blanc, mieux vaut appliquer une teinte moyenne ou claire, quitte à passer plusieurs couches selon l'opacité recherchée.
  • Sur fond coloré, travaillez dans la même gamme de couleurs (bleu sur bleu, jaune sur jaune, rose sur rose) ou dans une gamme avoisinante (orange sur jaune, vert sur bleu, prune sur rose), dans un ton plus soutenu que le fond.

Aspect du fond : mat ou satin ?

  • Sur fond mat, l'effet patine est beaucoup plus marqué, car le fond absorbe et fixe rapidement la peinture. Une fois posée, la couleur ne peut plus être estompée ou très peu.
  • Sur fond satin, c'est très différent. La peinture glisse et peut être travaillée pendant son temps de séchage naturel. Il est donc possible de contrôler l'effet que vous donnez avec le gant.
Lire l'article Ooreka

L'état du fond

  • Vous pouvez travailler la peinture au gant sur des fonds imparfaits. Les irrégularités de la surface participent alors à l'effet patiné obtenu.
  • Sur fond parfaitement lisse, l'effet assez brut de la patine au gant ne confère pas le meilleur rendu. Mieux vaut faire une patine nuagée, plus douce, au spalter ou au chiffon.
Consulter la fiche pratique Ooreka

2. Choisissez la peinture adaptée au gant

Choisissez entre peinture à effet prête à l'emploi ou peinture acrylique ordinaire. La peinture prête à l'emploi est simplement plus diluée et comporte des additifs pour augmenter sa résistance à l'usure. L'acrylique sera éventuellement recouverte par un vernis.

Pour faire votre choix :

  • Les produits tout prêts proposés dans le commerce sont regroupés sous l'appellation peinture à effet mais portent différents noms selon les marques et l'usage. Renseignez-vous auprès des revendeurs.
Lire l'article Ooreka
  • Autrement, une simple peinture acrylique fait l'affaire, satinée de préférence, diluée afin d'être assez transparente pour créer l'effet patine. Cela peut aller de 50 % d'eau ajoutée à la peinture à plus encore selon la transparence voulue.
Lire l'article Ooreka

 

3. Préparez la pièce et votre matériel

Avant de commencer :

  • Protégez les bordures des murs et du plafond, ainsi que les plinthes, avec du ruban de masquage.
  • Bâchez votre sol.
  • Regroupez votre matériel : gant, peinture, brosse à réchampir, bac à peinture, spalter, seau d'eau, éponge, chiffons, vernis, ruban de masquage, bâche.
Lire l'article Ooreka

4. Appliquez la peinture au gant

Pour peindre au gant :

  • Ayant versé votre peinture dans un bac (horizontal) et non dans un seau, enfilez votre gant et imprégnez la face destinée à peindre en l'appliquant à plat sur la peinture. Essorez en serrant le poing au-dessus du bac et en frottant le gant sur la partie rugueuse de celui-ci.
  • Posez la main avec le gant à plat sur le mur et frottez-le en effectuant des mouvements ronds. Commencez par un angle en hauteur et travaillez par petites zones afin de ne pas avoir à revenir en arrière.
  • Rechargez votre gant régulièrement de façon à garder une teinte homogène.
  • Prévoyez un chiffon à portée de main pour estomper un effet trop marqué si nécessaire.
  • Travaillez chaque mur en une fois. Ne vous arrêtez pas au milieu, afin d'éviter les reprises.
  • Profitez d'un changement de mur pour nettoyer votre gant, qui risque d'accumuler trop de résidus de peinture et donner un effet sale à votre patine.
Consulter la fiche pratique Ooreka

Votre peinture au gant est terminée ! Si besoin, optez pour une protection accrue avec l'application d'un vernis en dernière étape (cette opération n'est pas nécessaire avec les produits prêts à l'emploi).

Consulter la fiche pratique Ooreka

 

5. Optionnel : Vernissez la peinture au gant

Si vous avez utilisé une simple peinture acrylique diluée, laissez sécher jusqu'au lendemain et appliquez 1 ou 2 couches d'un vernis acrylique mat ou satiné pour une meilleure protection de votre peinture à effet. Vous pouvez appliquer ce vernis au rouleau ou avec un large spalter (15 ou 20 cm de large).

Il ne vous reste plus qu'à enlever les protections – c'est toujours le meilleur moment ! – pour admirer le résultat de votre travail.

+++

Matériel nécessaire pour la peinture au gant

Imprimer
Bac à peinture

Bac à peinture

3 €

Bâche

Bâche

À partir de 8 €

Brosse à rechampir

Brosse à rechampir

5 € environ

Éponge + Chiffon

Éponge + Chiffon

2 €

Peinture acrylique

Peinture acrylique

À partir de 5 €/L

Pinceau Spalter

Pinceau Spalter

5 €

Ruban de masquage

Ruban de masquage

1 € le rouleau

Seau

Seau

À partir de 1 €

Vernis

Vernis

Environ 20 €