Appliquer une sous-couche de peinture

Sommaire

Dans la plupart des travaux de peinture, l'application d'une sous-couche s'avère nécessaire pour une bonne accroche de la peinture et une pérennité du revêtement de finition. La sous-couche, qui s'applique (comme son nom l'indique) avant la peinture de finition, permet d'unifier les fonds en aspect coloré (blanchiment général de la surface à peindre) et de garantir l'absorption de la peinture.

Voici en détail pourquoi et comment appliquer une sous-couche de peinture.

Lire l'article Ooreka

 

Zoom sur la sous-couche de peinture

L'application d'une sous-couche de peinture ne présente en soi aucune difficulté technique, mais il est bon de comprendre les différentes raisons et fonctions de cette opération essentielle à un bon travail de peinture. Cela permet de déterminer à quel moment c'est nécessaire et quel type d'impression utiliser.

Lire l'article Ooreka

Dans quels cas appliquer une sous-couche de peinture ?

Appliquez une sous-couche :

  • sur peintures anciennes jaunies, encrassées ;
  • sur fonds colorés avant de repeindre dans un autre ton ;
  • sur fonds tachés ;
  • sur fonds instables (décollements de peinture, enduits qui s'effritent) avant d'enduire ;
  • sur supports non homogènes (moitié peints, moitié bruts ou enduits par exemple) ;
  • sur les fonds après enduits, avant de peindre ;
  • avant d'appliquer certaines peintures ou matières spéciales (comme la chaux ou le béton).

Quel type de sous-couche appliquer ?

Voici les différents types de sous-couche :

  • Acrylique ou glycéro : utilisez l'une ou l'autre en sous-couche en fonction de la peinture de finition choisie (acrylique si vous peignez à l'acrylique, glycéro si vous peignez à la glycéro).
  • Glycéro : pour stabiliser des fonds très dégradés avant de faire le travail d'enduit, ou sur fonds tachés (auréoles, taches indélébiles), préférez une impression glycéro qui a un meilleur pouvoir bloquant et couvrant.
  • Plusieurs problématiques peuvent être traitées avec des sous-couches spécifiques : moisissures, étanchéité, humidité, à voir dans votre magasin spécialisé.
  • Enfin, vous pouvez avoir des supports spéciaux. Selon les surfaces à couvrir (bois, métal, PVC, carrelage) ou les matières de finition choisies (chaux, résine, peintures à effet), il vous faut absolument utiliser une sous-couche spéciale adaptée à chacun de ces matériaux (que vous trouvez dans les mêmes magasins de distribution).
Consulter la fiche pratique Ooreka

1. Préparez l'application de la sous-couche de peinture

La préparation de vos murs et plafonds est terminée. Afin de parfaire votre travail et de vous éviter les mauvaises surprises, comme de voir votre peinture qui s'écaille au bout de deux ans ou moins, appliquez votre sous-couche en suivant ces recommandations :

  • Commencez par protéger vos surfaces dès à présent avec bâches et ruban de masquage. Cette préparation restera tout le temps des travaux de peinture, quitte à être renforcée, améliorée.
  • Attendez que vos enduits ou autres préparations soient totalement secs.
  • Après ponçage, assurez-vous que les surfaces à peindre sont bien dépoussiérées.
  • Utilisez un rouleau à poils de 10 à 12 mm.
  • Passez votre sous-couche en une seule couche.
  • Attendez le lendemain pour appliquer la peinture de finition.

On observe le plus souvent un phénomène de décollement de la peinture sur les surfaces plus sensibles tels que les plafonds lorsqu'il y a des étages au-dessus ou les pièces humides. Il est donc essentiel d'accorder tout le soin nécessaire à la sous-couche pour ces types de support, tant dans le choix du produit que dans sa bonne mise en œuvre.

Consulter la fiche pratique Ooreka

2. Appliquez votre sous-couche de peinture

La sous-couche, bien qu'elle ne soit pas destinée à être vue et qu'elle soit peu couvrante, doit être passée avec soin pour faciliter, accélérer et agrémenter le travail de peinture. Sans être trop tatillon (pas besoin d'opacifier totalement le fond), passez-y un peu de temps. Ne faites pas une simple barbouille, vous le regretterez vite ! Ainsi :

  • Utilisez une brosse à réchampir pour les angles et reliefs et votre rouleau de 10 mm (longueur des poils) sur les surfaces planes.
Consulter la fiche pratique Ooreka
  • Efforcez-vous de passer sur la totalité du support sans faire de manques et évitez les traces trop visibles, de brosse notamment, dans les angles ou sur les boiseries (que vous devez peindre toujours dans le sens du bois).
  • Si nécessaire, croisez la peinture (passage horizontal puis vertical) pour obtenir un rendu plus homogène, sans traces de rouleau et bien garni (ceci notamment sur support foncés ou non homogènes).

En un mot, il s'agit d'avoir un résultat assez uniforme et de couvrir la totalité de votre surface. Vous aurez ensuite tout le plaisir de peindre dès la première couche de finition !

Consulter la fiche pratique Ooreka
Consulter la fiche pratique Ooreka

Matériel nécessaire pour appliquer une sous-couche de peinture

Imprimer
Bac à peinture

Bac à peinture

3 €

Bâche

Bâche

À partir de 8 €

Brosse à rechampir

Brosse à rechampir

5 € environ

Gants fins de protection

Gants fins de protection

1 €

Rouleau

Rouleau

À partir de 5 €

Ruban de masquage

Ruban de masquage

1 € le rouleau

Sous couche universelle

Sous couche universelle

À partir de 10 € le litre

Peinture

Peinture : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur l'achat, l'application et les techniques
Télécharger mon guide