Sommaire

Lorsque vous entreprenez des travaux de peinture chez vous et que vous voulez vous équiper avec le meilleur matériel, il est le plus souvent spécifié sur les pots que vous envisagez d'acheter : « à appliquer au pinceau ou au rouleau ». Ce terme générique de « pinceau » recouvre une large gamme d'outils, et les pinceaux plats sont les plus couramment utilisés pour appliquer la peinture. Avec nous, découvrez les caractéristiques des pinceaux plats et équipez-vous en connaissance de cause.

Quelles sont les caractéristiques des pinceaux plats ?

Le pinceau plat, appelé également « queue de morue » (ou brosse plate), est un outil qui vient en complément du rouleau. Plus petit que ce dernier, il sert à peindre des surfaces moins importantes, si vous souhaitez ne pas sortir le gros matériel quand vous n'avez qu'une porte ou une zone limitée à peindre. Il est également plus maniable que le rouleau et peut atteindre plus facilement des zones difficiles d'accès.

Il est fait d'une brosse plate en poils naturels ou synthétiques, à choisir selon le travail à effectuer. Ces poils sont montés sur une virole, et sa largeur commence à partir de 20 mm. Toutefois, dans ses versions les plus imposantes, à partir de 80 mm de large, on ne parle plus de pinceau plat mais de « spalter »  (ce dernier existant également sans manche).

Il est idéal pour peindre des surfaces présentant des reliefs ou des zones particulières, comme des marches d'escalier. En grande largeur, il peut contenir une grande quantité de peinture et peut éventuellement se substituer à un rouleau, quoique celui-ci se révèle toujours plus rapide pour effectuer la mise en peinture d'un mur de grandes dimensions.

Il est indispensable d'en posséder une gamme de tailles différentes dans votre matériel de peinture, afin d'avoir sous la main l'outil parfaitement adapté aux travaux de peinture que vous allez entreprendre sans avoir à vous précipiter dans un magasin pour en faire l'achat.

Lire l'article Ooreka

 

Comment bien choisir son pinceau plat ?

Quelques règles sont à respecter afin de choisir le meilleur outil pour votre travail.

Poils et manche

Les poils doivent être assez longs et fixés soigneusement à la virole. Celle-ci doit être solidement arrimée au manche.

On privilégiera le manche en bois brut plutôt que celui en bois peint ou en plastique, afin d'avoir une meilleure prise en main.

Il est communément admis qu'il vaut mieux utiliser des poils synthétiques pour les peinture à base d'eau et en soie naturelle pour les peintures à base d'huile.

Lire l'article Ooreka

Différents modèles

Selon votre chantier, vous aurez à choisir entre différents modèles de pinceaux plats.

Le pinceau plat classique : d'une largeur de 20 à 60 mm, il est fait de poils synthétiques ou naturels (en soies de porc). Il est polyvalent : il peut être utilisé aussi bien pour les peintures à l'eau que pour les peintures à l'huile. On veillera à choisir un modèle avec une virole en métal inoxydable, afin de lui conférer une durée de vie importante.

Le pinceau plat ergonomique : son manche présente un angle sur lequel vient s'appuyer le pouce, ce qui permet non seulement une précision accrue pendant l'application de la peinture, mais également une fatigue moindre.

Le pinceau plat spécial radiateur : sa virole est courbée à 25°, et il est très utile pour accéder aux endroits difficiles, comme les éléments cachés d'un radiateur que vous souhaitez peindre.

Combien coûte un pinceau plat et où le trouver ?

On trouve les différents modèles de pinceaux plats très facilement dans les grandes surfaces de bricolage, dans les magasins spécialisés dans la vente de peinture et sur internet.

Le prix varie selon la qualité et la taille du pinceau, et vous en trouverez à des prix variant de 3 à 15 €.

Aussi dans la rubrique :

Matériel de peinture

Sommaire