Sommaire

Tout bricoleur averti le sait : lorsque l'on repeint une pièce, l'étape de la peinture des angles est parmi les plus délicates à réaliser. Or, c'est un aspect à ne pas négliger : plus les angles sont nets et propres à la fin de l'opération, plus le résultat sera irréprochable. De façon classique, la peinture des angles s'effectue à l'aide de pinceaux à brosse ronde. Mais le rouleau d'angle permet d'effectuer un travail beaucoup plus soigné, d'une grande précision, net et sans bavure. Alors, pourquoi s'en priver ?

Qu'est-ce qu'un rouleau d'angle ?

Caractéristiques

Le rouleau d'angle est généralement constitué d'une structure métallique en triangle. La tige est recouverte d'un manche en plastique (polypropylène), parfois doté d'une zone antidérapante pour une bonne tenue en main de l'outil. Le rouleau, déhoussable, se compose d'une fibre polyamide à haute absorption. Certains modèles libèrent un voile très fin de latex lors de l'utilisation pour une meilleure adhérence de la peinture.

La plupart des rouleaux d'angle que l'on trouve dans le commerce présentent une longueur de 50 mm ou 100 mm, un diamètre de 32 mm et une finition pommelée. La caractéristique de cet outil est qu'il est équipé d'un petit capot (bavette) protecteur articulé et démontable. C'est cet élément en plastique coloré qui va permettre de ne pas dépasser de la zone à peindre : il délimite les espaces, crée une ligne droite et recueille l'éventuel surplus de peinture.

 

Atouts

Le rouleau d'angle évite ainsi d'avoir à dégager les angles avec un pinceau ou avec un ruban de masquage. On élimine au passage le risque de voir des résidus d'adhésif rester collés au support, créant des zones pas très nettes du plus mauvais effet. Avec le rouleau d'angle, toutes ces opérations se réalisent plus rapidement et plus facilement, le tout pour un rendu digne du travail d'un peintre professionnel !

Bien utiliser le rouleau d'angle

Pour quels usages ?

Le rouleau d'angle est un outil de peintre spécifique qui permet de peindre :

  • les angles sans risque de débordement ;
  • les moulures ;
  • deux parties distinctes d'un mur ou d'un plafond de couleurs différentes ;
  • des espaces étroits ou autour des canalisations.

Notez que ces rouleaux d'angle sont adaptés à l'application d'un produit de traitement du bois et de primaires (sous-couche).

Le rouleau d'angle peut être utilisé pour l'application d'une peinture mate ou satinée, en phase aqueuse ou solvant, sur des surfaces lisses et semi-rugueuses. En fonction du type de peinture, il se nettoie à l'eau ou avec du white-spirit.

Conseils d'utilisation

Comme avant toute application de peinture, le support doit être au préalable soigneusement nettoyé et débarrassé de toute trace de graisse et de poussière.

Pour réussir votre application de peinture avec un rouleau d'angle, imbibez-le généreusement. La première étape consiste à répartir la peinture sans le capot. Puis mettez le capot en place et avancez progressivement vers la zone à ne pas peindre. L'extrémité du capot empêchera de la toucher. Pour une finition parfaite, il est possible de terminer la peinture des derniers centimètres au petit pinceau pointu.

Lors du passage de la deuxième couche, une pression plus ferme peut être exercée sur le capot contre la zone à ne pas peindre, afin de diminuer l'espace entre le mur et le plafond ou entre les deux murs.

Lire l'article Ooreka

Prix

On trouve des rouleaux d'angle dans les grandes surfaces de bricolage ou les enseignes spécialisées en peinture. Comptez 5 € pour le petit modèle et jusqu'à 25 € pour le grand modèle. Certains fabricants proposent des packs prêts à l'emploi comprenant le rouleau, le manchon, le capot et un pinceau à rechampir (entre 15 et 20 €).

Lire l'article Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Matériel de peinture

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider