Sommaire

Le  vernis intumescent  se trouve parfois sous l’appellation de « vernis ignifuge », car il est destiné à ralentir la propagation des flammes ; il constitue donc une protection incendie dite « passive ». La réglementation française impose un classement de résistance au feu pour les différents éléments constituant une habitation ; le plafond doit être impérativement classé M1 et les cloisons verticales M2. Selon cette classification, un bois traité avec un vernis intumescent passe en classe M1 ; cela signifie qu’il devient ininflammable. Pour cette raison, les fabricants donnent parfois aux vernis intumescents le nom de « vernis M1 » ; pour certains, il s’agit clairement d’un abus de langage.

 

Principe d’action du vernis intumescent

Le vernis ignifuge est un liquide plus ou moins visqueux, qui peut être transparent ou coloré.

Il convient pour une utilisation en intérieur. Les solutions extérieures sont rares, car elles doivent répondre à d’autres contraintes, qui sont la résistance aux UV et aux intempéries.

Les vernis sont adaptés pour le traitement du bois, mais aussi de ses dérivés (MDF, contreplaqué et même carton).

Sous l’action de la chaleur, le vernis gonfle, créant une émulsion appelée « meringue . Cette mousse microporeuse crée une protection du support, empêchant son contact direct avec les flammes et la propagation de l’incendie. De plus, il permet de limiter les émissions de fumées toxiques.

Application du vernis intumescent

L’efficacité de ce produit est incontestable, à condition qu’il soit appliqué en respectant scrupuleusement les consignes du fabricant.

Conditions d’application

L’application doit se faire sur un matériau brut ; si le support a auparavant été peint ou vernis, il devra être d'abord poncé.

Toutes les faces pouvant être exposées aux risques d’incendie doivent être traitées : une seule face pour un plafond, mais les deux pour une cloison.

L’épaisseur du support doit être supérieure à 8 mm, voire 10 mm pour certains produits.

La pose du vernis comporte 2 étapes ; en effet, l’application du vernis lui-même doit toujours être suivie de celle d’une couche de finition.

Pose du vernis

L’application du vernis peut être faite aussi bien par un particulier que par un professionnel.

Elle se fait en général à la brosse ou au pinceau.

Il est impératif d’attendre environ 3 heures entre les 2 couches.

Lire l'article Ooreka

Achat du vernis intumescent

Tous les magasins de bricolage et de peinture proposent des vernis ignifuges. On en trouve également sur de nombreux sites généralistes ou dédiés. Lors du choix, vous devez penser à vérifier que le produit a obtenu un PV M1 ; tous les fabricants l’indiquent. En cas de doute, demandez conseil à un professionnel.

Il existe des seaux de différentes capacités : de 1 à 20 litres.

Comptez environ 8 à 10 €/m² de surface à traiter.

Aussi dans la rubrique :

Matériel de peinture

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider