Sommaire

Tous les peintres aguerris vous le diront, il est essentiel de bien mélanger votre peinture si vous voulez obtenir un résultat parfait. Il n'est pas toujours aisé de le faire puisque la peinture est un produit visqueux, et qu'il faut une certaine force pour bien la brasser. Le mélangeur de peinture peut vous être d'une grande aide pour effectuer cette tâche. C'est un outil pratique et pas forcément très coûteux, qui vous permet d'effectuer le mélange de façon optimum. Avec nous, découvrez comment choisir le bon mélangeur et exécutez votre chantier d'une façon professionnelle.

Quelles sont les caractéristiques d'un mélangeur de peinture ?

Le mélangeur de peinture, appelé également malaxeur de peinture, est constitué d'un moteur muni de tiges faisant tourner des hélices dans le pot de peinture. C'est l'action combinée des rotations qui permet d'obtenir un mélange homogène. Il est efficace pour le mélange des peintures, mais également pour celui des colles, des enduits, du mortier et du béton, selon le modèle utilisé, ou de tout produit liquide ou semi-liquide devant être homogénéisé.

 

Quelles sont les critères à prendre en compte pour choisir un mélangeur de peinture ?

Même si vous achetez un mélangeur de peinture pour mélanger de la peinture, ce qui semble être une lapalissade, vous aurez peut-être à l'avenir à l'utiliser pour mélanger d'autres produits, certains critères sont donc à prendre en compte.

La viscosité du produit

C'est-à-dire sa résistance au malaxage. Si le produit à mélanger est très visqueux, il sera difficile à brasser sans avoir un moteur puissant à sa disposition. Si vous n'envisagez que de mélanger de la peinture, le moteur d'une perceuse sera suffisant, mais pour un produit comme un crépi épais, vous aurez besoin d'une machine plus puissante dont le couple devra être élevé.

Ainsi, bien qu'il existe des modèles de mélangeur à partir de 800 watts, il est conseillé d'investir dans un modèle d'au moins 1 300 watts. Bien entendu, nous sommes loin des puissances des mélangeurs professionnels avec cuve, qui peuvent atteindre 8 000 watts.

La capacité de mélange

C'est la quantité maximum de produit que vous pouvez mélanger en une fois sans risque pour le moteur de votre mélangeur. Elle est indiquée par le fabricant, tenez-en compte lors de votre achat.

Lire l'article Ooreka

La vitesse de rotation

Pour un matériel de bonne qualité, choisissez un minimum de 500 tours par minute, et si possible avec un variateur de puissance, qui vous permettra d'adapter la vitesse à la viscosité du produit. Elle devra être basse pour les matériaux épais comme le crépi et plus élevée pour les matériaux plus liquides comme une peinture classique.

Lire l'article Ooreka

Quels sont les différents types de mélangeur de peinture à votre disposition ?

Le modèle monobroche et le modèle à double broche

On distingue deux types de mélangeurs à peinture, ceux qui ne portent qu'une seule broche et ceux qui en portent deux. Ils portent tous les deux à l'extrémité de ces broches, une ou deux hélices qui permettent de mélanger la peinture. Le modèle à double broche est plus adapté aux produits très visqueux, car elles tournent dans des sens opposés pour un gain de temps. Le modèle monobroche suffit pour une peinture classique.

Consulter la fiche pratique Ooreka

Le modèle à batterie ou filaire

Le mélangeur à peinture existe à batterie ou filaire. Les modèles à batterie étant plus coûteux que les modèles équivalents à fil, si vous en avez besoin pour des bricolages occasionnels, préférez un modèle à fil.

Les différents types d'hélices

Les hélices peuvent être soit soudées, soit vissées sur les broches, et dans ce dernier cas il est nécessaire de vérifier que vous achetez l'hélice adaptée au filetage de la broche que vous possédez. Les fabricants de mélangeurs indiquent la taille acceptée par l'outil, qui démarre à 120 mm. Prenez cette indication en considération selon la viscosité et la quantité de produit à mélanger, car c'est un gage de pérennité de votre matériel.

Les autres critères à prendre en compte

Ce matériel est également équipé, sur les modèles autonomes, d'une ou deux poignées, et son poids est compris entre 3 et 8 kg. Ces critères vous permettront également de choisir le modèle le plus adapté à votre travail et au produit que vous utilisez.

Quelle alternative au mélangeur à peinture autonome ?

Si vous n'êtes qu'un peintre occasionnel, vous n'aurez sans doute pas besoin d'un mélangeur à peinture autonome. La solution est d'investir dans un accessoire se fixant sur une perceuse. Sachez, toutefois, que vous devrez réserver son usage aux peintures et qu'il ne pourra pas servir pour des produits plus épais.

Quel est le prix d'un mélangeur à peinture et où en trouver ?

On trouve des mélangeurs à peinture dans les grandes surfaces de bricolage, les magasins de vente de matériel pour les peintres professionnels et sur internet. Le prix varie en fonction de la puissance du mélangeur :

  • mélangeur à peinture à fixer sur une perceuse à partir de 3 € ;
  • mélangeur à peinture autonome à une broche à partir de 50 € ;
  • mélangeur à peinture autonome à deux broches à partir de 100 € ;
  • et mélangeur à peinture sans fil à partir de 150 €.

Aussi dans la rubrique :

Matériel de peinture

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider