Sommaire

La peinture pour sol en béton, souvent cantonnée aux garages et aux ateliers, fait son entrée dans les pièces à vivre. L'élargissement de la palette de couleurs de ces peintures leur confèrent un effet décoratif "industriel".

Cependant, avant de choisir la peinture d'un sol en béton, il convient de s'interroger sur l'usage que vous comptez faire de la pièce à repeindre. En effet, plusieurs qualités de peinture sont disponibles pour répondre à des sollicitations différentes, résistance à l'abrasion, aux chocs, produits chimiques, etc.

En outre, les sols subissent des sollicitations mécaniques plus importantes que les murs. Peindre un sol en béton demande ainsi une bonne préparation du support, ainsi qu'un produit et une mise en œuvre adaptés.

 

Peinture sur un sol en béton : porosité, perméabilité et humidité du sol

Des vérifications et une préparation du support doivent être effectuées avant d'appliquer de la peinture sur un sol en béton. Cette étape est garante de la qualité et de la longévité du résultat :

  • Pour prévenir un décollement de la peinture, le béton ne doit pas présenter une surface trop lisse ou "fermée".
  • Les professionnels préconisent d'effectuer le test "de la goutte d'eau" afin d'évaluer la porosité du béton, exactement comme avec un sol en ciment.
  • Si une goutte d'eau déposée sur le béton ne le pénètre pas, la surface, insuffisamment poreuse, n'est pas préparée à recevoir une peinture. Le béton donc être "ouvert".
  • De plus, le béton doit être sec (humidité inférieure à 4 %). L'humidité du support peut être à l'origine de cloques). Elle peut être évaluée empiriquement par la pose sur le sol d'un film en polyéthylène souple.

Élimination des taches et bonne cohésion du support

La présence de laitance, de produits de cure ou de taches d'huile, de graisse ou de produits chimiques peuvent provoquer le décollement ou le cloquage de la peinture. De plus, le support ne doit pas manquer de cohésion :

  • Les fabricants proposent des solutions aqueuses acides et détergentes pour dégraisser et décaper les sols en béton.
  • La laitance peu cohérente est éliminée par l'action chimique acide de ces produits. Proposés par une marque identique à celle de la peinture choisie, ils présentent l'avantage d'être compatibles avec la peinture à mettre en œuvre. En effet, l'incompatibilité entre les produits peut conduire à des désordres.
  • L'ouverture du béton peut être associée à une méthode mécanique de dépolissage. Le sol doit ensuite être réparé si nécessaire (fissures, trous, irrégularités), avant de poncer et nettoyer.

Primaires d'accrochage pour préparer le support

Les primaires peuvent faciliter la préparation du support et améliorer l'adhérence de la peinture :

  • Certains primaires bi-composants à haute adhérence sont, par exemple, destinés aux supports en béton sec ou humide non suintant.
  • Les fournisseurs proposent des liants époxydiques rapides pour primaires et préparation des supports en béton. Ils présentent une haute adhérence et résistance. En outre, ils sont sans solvant et sans retrait.
  • D'autres primaires régulent l'absorption et l'accrochage et réduisent la porosité.

Penture pour béton : importance du respect du domaine d'emploi

Les peintures de sols peuvent être utilisées à contre-emploi, alors que le marché propose de nombreux types de peintures qui offrent des qualités adaptées à l'usage et résistantes :

  • à l'abrasion ;
  • aux rayures ;
  • aux chocs ;
  • aux agressions chimiques (contacts occasionnels avec les alcalis, sels, acides minéraux, essence, etc).

Concernant la tenue de la peinture, les peintures les plus résistantes sont les polyuréthanes. Viennent ensuite : les époxy, puis les peintures alkyde-uréthane monocomposant, pour des usages plus courants.

Il est important de respecter le domaine d'emploi préconisé dans la fiche technique du produit. Ces fiches indiquent :

  • la destination du produit ;
  • les spécificités des supports admis et leur apparence ;
  • la mise en œuvre ;
  • le temps de prise ;
  • le délai à observer avant de recouvrir, et celui à ne pas dépasser pour appliquer la seconde couche ;
  • le temps de durcissement complet, etc.

Certains défauts observés dans les peintures en œuvre sont attribués (outre la défaillance de la préparation du support) au non respect du domaine d'emploi. Les autres erreurs constatées sont :

  • le mauvais dosage manuel des peintures bicomposant ;
  • le non-respect du délai d'attente, du temps de malaxage durant l'élaboration du mélange ;
  • enfin, l'application trop rapide de la peinture (sans attendre le séchage du support ou de la première couche, par exemple), ou au contraire, une attente prolongée entre les deux couches.

Prix de peinture pour sol en béton

Pour une peinture de bonne qualité, comptez :

  • 37 € le litre qualité professionnelle pour une peinture de sol à base de résine époxydique à deux composants, diluable à l'eau ;
  • environ 72 € les 5 litres de peinture mono-composant alkyde ;
  • environ 55 € le kilo de peinture polyuréthane bi-composant en phase solvant, pour application sur supports béton (garage, buanderie, etc).

Pour approfondir la question :

Peinture

Peinture : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur l'achat, l'application et les techniques
Télécharger Mon Guide

Aussi dans la rubrique :

Peintures spéciales

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider